Eisenmangel Schwangerschaft

Causes de la carence en fer

Quand l’apport devient insuffisant

Une carence en fer est habi­tu­el­lement cau­sée par des besoins accrus en fer ou une per­te importan­te de fer. Plus rare­ment, la carence est due à une absorp­ti­on rédu­i­te ou alté­rée du fer.

Le corps humain n’étant pas lui-même en mes­u­re de pro­du­i­re du fer, l’ali­men­ta­ti­on doit appor­ter suf­fi­sam­ment de cet oli­go-élé­ment pour cou­vrir les besoins de de l’organisme. Les cau­ses sui­v­an­tes peu­vent ent­raî­ner un apport insuf­fi­sant, que l’alimentation ne peut plus à elle seu­le com­pen­ser:

Perte importante de fer

Quand le corps perd du sang, il perd aus­si beau­coup de fer. Si l’on perd plus de fer qu’on en absor­be, une carence se déve­lop­pe. Les cau­ses sont les sui­v­an­tes :

  • des mens­trua­ti­ons abondan­tes
  • une per­te de sang lors d’un accou­che­ment
  • une per­te de sang lors d’une inter­ven­ti­on chir­ur­gi­ca­le
  • des dons de sang régu­liers
  • une per­te chro­ni­que de sang, par ex. en cas d’inflammation hémor­ra­gi­que du trac­tus gas­tro-intes­ti­nal

Besoins accrus en fer

Il y a des situa­ti­ons et des moments de la vie où l’organisme a besoin de plus de fer qu’une ali­men­ta­ti­on équi­li­brée ne peut lui en four­nir:

Apport en fer trop faible

Si l’alimentation ne con­ti­ent pas assez de fer à absor­ber, l’apport devi­ent insuf­fi­sant. Ce peut être le cas avec:

  • une ali­men­ta­ti­on déséqui­li­brée
  • des régimes
  • une ali­men­ta­ti­on végé­ta­ri­en­ne ou végé­ta­li­en­ne
  • des trou­bles de l’alimentation, tels que l’anorexie ou la bouli­mie

Mauvaise absorption du fer

Les mala­dies ou inter­ven­ti­ons dans le trac­tus gas­tro-intes­ti­nal peu­vent per­tur­ber l’absorption du fer et ent­raî­ner ain­si une carence:

  • trou­bles digestifs, par ex. into­lé­ran­ce au glu­ten (mala­die cœli­a­que) ou au lac­to­se (into­lé­ran­ce au lac­to­se)
  • inflamma­ti­on gas­tro-intes­ti­na­le chro­ni­que, par ex. mala­die de Crohn
  • mala­dies car­dia­ques chro­ni­ques
  • trou­bles de la fonc­tion réna­le
  • affec­tions can­cé­reu­ses
  • après une chir­ur­gie gas­tri­que
  • avec cer­tains médi­ca­ments, par exemp­le les liants d’acide gas­tri­que (anti-aci­des), les laxa­tifs, les médi-caments hypo­cho­le­s­té­ro­lé­mi­ants, cer­tains anti­bio­ti­ques

Voir éga­le­ment: